Fiche produit e commerce : comment l'optimiser pour le référencement ?
Optimiser sa fiche produit E-commerce

Améliorer la visibilité de sa fiche de produit ecommerce.

L’optimisation de la fiche produit e-commerce est un domaine souvent négligé lorsque l’on gère un site de vente en ligne, c’est pourtant une opportunité énorme pour tout revendeur  (si vous ne savez pas pourquoi relisez mon article sur la longue traîne en seo). Il faut avouer que la tâche peut s’avérer laborieuse, voir herculéenne tant il peut y avoir de fiches produits à optimiser.
>Pourtant, optimiser vos pages de produits reste un des leviers les plus importants afin de générer un revenu constant sur votre site de commerce électronique.

Importance d’une fiche produit e-commerce

L’optimisation individuelle des pages produit nécessite une approche considérée par le websmaster et le consultant qui s’y attarde. Cela demandera de prendre le problème à bras le corps, souvent URL par URL. Si vous réussissez cette gageure, l’effet papillon devrait se produire et vos ventes peuvent s’en trouver nettement améliorée. La fiche produit d’un site e-commerce est importante car elle est au cœur de l’existence du site web.
C’est une page de vente qu’il faudra donc peaufiner dans les moindres détails. Le problème, c’est qu’il y a énormément de fiches produits sur un e-commerce et que leur optimisation unique et personnalisée n’est pas toujours faisable.

mots clés ecommerce

Comment choisir les mots clés sur les fiches produits ?

Une des grosses difficulté rencontrée lorsque l’on souhaite optimiser ses fiches produits ecommerce, c’est savoir choisir le mot-clé. En effet, vous n’êtes pas sans savoir qu’un mot-clé (ou plusieurs) est nécessaire pour travailler une page et se définir un objectif de résultat (ex page 1), mais comment faire lorsque l’on a 100K pages à travailler…
En effet, un site ecommerce génère beaucoup, beaucoup de pages et trouver 1 expression/page peut vous noyer avant même de commencer. Pour éviter cela, vous pouvez suivre cette méthodologie simple pour vous aider.

A. Mettre en place une nomenclature du produit automatique: Ratissez large et définissez une nomenclature pour chaque produit, cela permettra d’optimiser à minima vos balises métas et travailler vos balises H1 et H2 sur les pages. (Nom-article / Catégorie / Nom-site)
B. Choisir les produits les plus rentables et les optimiser manuellement : Comme vous n’avez pas tout l’hiver pour travailler vos pages produits, vous pouvez essayer de travailler les fiches produits les plus rentables. Regardez votre marge/produit et définissez une expression générant du trafic sur tel produit qui vous rapporte. Démarrer avec un TOP 20 me semble un bon début. Au moins, vous ne perdez pas votre temps, puis ouvrez sur un top20/catégorie.

C. Essayer de travailler par catégorie de produit : Travailler les catégories de produits vous aidera à rendre votre catégorie plus performant. Il est bien sur idéal de travailler toutes les catégories à la fois, mais les attaquer une par une vous aidera à rester concentré et à évaluer le retour sur la performance de vos actions.
En dehors de ces petites astuces, il faudra bien sur optimiser la structure de votre page produit. La bonne nouvelle, c’est que l’optimisation de la structure affectera l’ensemble de vos produits.

Optimiser sa page produit pour le e-commerce

Éviter la duplication interne de contenu

La duplication interne de contenu est un problème majeur et souvent rencontrés en audit de référencement pour les sites ecommerce. En effet, un contenu dupliqué en interne mettra en concurrence les pages d’un même site entres elles. Ce type d’erreur vous assurera donc une contre performance dans les classements de recherches.

Même les sites les mieux optimisés produisent un peu de contenu cannibalisé, il est en effet très difficile d’obtenir un contenu interne 100 % unique sur un tel volume de pages. Il faut comprendre que le contenu dupliqué en interne va ralentir l’indexation du robots et fera perdre de la bande passante et du temps de crawling, il provoquera aussi une incompréhension sur les termes clés travaillés. Les sites avec un problème de contenu dupliqué contiendront alors de nombreuses pages largement moins performantes dans les résultats de recherches.

Comment lutter contre le contenu dupliqué en interne ?

La détection du contenu en double et la cannibalisation de la page nécessitera une analyse minutieuse d’un consultant qui regardera page par page et souvent mots clés par mots clés….

Un suivi devra être mis en place pour recherche et afficher les pages qui apparaîtront sur le même terme. Si les gains potentiels sont importants, ils demanderont un gros effort de la part des équipes techniques et du suivi SEO qui réaliseront le travail. Le travail est long, minutieux et demandera de la patience.

Pour vérifier si votre site est touché par une duplication interne de contenu, il faudra (à la mano)

– Utiliser un crawler pour les balises dupliquées (ou la search console)

– Regarder si des parties de contenu apparaissent sur les toutes les fiches produits (ex : footer)

– Vérifier vous même les résultats de recherches pour identifier si Google indexe plusieurs pages de votre site sur le même résultat via la commande « site : contenu à vérifier »

Certaines optimisations techniques peuvent largement vous permettre de lutter contre le contenu dupliqué en interne.

– Installation des rel = « canonical »

– Paramétrage des robots noindex

– Suppression du duplicata inutile et le remplacer par un autre contenu unique

Utiliser les extraits enrichis pour améliorer le CTR

Nous avons déjà vu dans d’autres articles que les extraits riches peuvent influencer positivement CTR (taux de clics) dans les résultats de recherche. L’implémentation de tags de marquage de type « schema.org » sur vos pages de produit est donc à prévoir absolument dans votre programme de développement SEO. Parlez-en à votre développeur.

image site web optimisation
Faites un bon travail d’optimisation pour les images

L’optimisation des images peut devenir une opportunité cruciale pour votre site e-commerce et l’optimisation de votre fiche produit ecommerce. Voici quelques trucs pour faire connaître votre site ecommerce via Google images.

Une image unique par fiche : Dans la mesure du possible, évitez de publier des images déjà publiées sur le net (depuis le site du producteur, amazon, ou d’autres revendeurs…) l’idéal étant bien sur de publier vos propres photos. En effet, Google est tout à fait capable de reconnaître des images existantes sur les autres sites (sinon Google images n’existerait pas). Ainsi, publier des photos existantes peut certes vous faciliter la vie, mais cela vous pénalisera sur le long terme, car vous risquez un malus du filtre Panda.

Une image de bonne qualité : Un format haute résolution (1000x1000px) est recommandé par Google, car il permettra une meilleure expérience utilisateur, seulement il faudra veiller à ne pas publier les images trop volumineuses qui ralentiront votre site.

Plusieurs images par fiches produit : Publier plusieurs images par fiche produits est une bonne idée, car cela informera vos visiteurs sur ce que vous vendez et « épatera » Google, lui indiquant que vous vous vous efforcez d’améliorer l’UX. Cela peut aussi jouer sur le taux de conversion .

Des noms de fichiers descriptifs utiles et bien rédigés (/produits/eux-famille/uno.jpg) peuvent améliorer le référencement des images. Optimiser vos fichiers depuis la racine en évitant les termes obscures ou les nomenclatures incompréhensibles ne pourra que vous aider.

Une description complète de chaque produit : Prévoir une description complète de chaque produit est très important pour améliorer la visibilité de son ecommerce. Vous pouvez utiliser certains outils pour vous faciliter la rédaction en incluant des expressions longues-traînes autour d’un mots clé.

Quelques outils pour vous aider

– l’analyseur TD * IDF d’OnPage.org qui calculera la fréquence des termes sur une page pour une requête Google.

– L’outil de discussion de Moz (pro) qui suggère des expressions liées aux sujets qui apparaissent sur les pages concurrentes dans un résultat de recherche donné.

La vitesse / performance du site

Bien qu’il y ait énormément de choses à dire concernant l’optimisation de la vitesse des pages pour un site e-commerce, certaines de ces améliorations peuvent être obtenues grâce à une simple optimisation correcte de l’image.

Optimiser l’image de votre fiche produit

Quelques trucs à vérifier :

– Format et compression de l’image : JPEG pour photos, PNG pour les images avec moins de couleurs / transparence. Équilibrez la taille et l’esthétique du fichier. Veillez à ce que les images soient compressées.

– Dimensions : Quelle est la largeur et la hauteur maximales auxquelles l’image sera affichée ?

– Utiliser les polices pour le texte, les graphiques vectoriels pour les logos et les formes, et les effets CSS (ombres, gradients, etc.) dans la mesure du possible.

Utilisez Prefetch & Prerender

La mise en œuvre correcte de rel = « prerender prefetch » peut considérablement améliorer l’expérience de chargement de la page pour l’utilisateur. En effet, cette fonctionnalité à pour objectif de précharger une nouvelle page déterminée (autrement dit, il s’agit d’anticiper le temps de chargement d’une page utilisateur qui pourrait s’ouvrir…) Cela a des conséquences pratiques et très concrètes sur les fiches produits des sites ecommerce, la vitesse du site et l’expérience utilisateur :

→ En préchargeant le panier d’entonnoir de conversion, vous pourriez accélérer l’expérience de navigation perçue de cette phase finale cruciale pour l’acheteur (un site trop long est décevant)

→ En préchargeant le lien le plus probable pour l’utilisateur comme par exemple «Produit le plus vendu» ou le premier résultat dans vos sections «produits connexes», vous pourriez accélérer l’expérience utilisateur et augmenter le taux de conversion.

Optimiser sa fiche produit Ecommerce

Analyser le linking de vos concurrents : les frappes chirurgicales

On ne va pas se mentir, tous les domaines ne se valent pas et certains ecommerce sont de vrais cadors dans le domaine du linking et du référencement en général (amazon, ebay..). Mais, nous pouvons tout de même tirer quelques bonnes pratiques de ce constat pour nous permettre d’optimiser sa fiche produit via une opération ciblée de netlinking.

Lancer une analyse URL par URL est certes coûteux (en temps), mais peut vous aider à vous positionner sur des produits rentables assez rapidement. Bien évidemment, cela nous coupe de la possibilité de travailler son référencement « en large » (sur la base d’une catégorie de produits par exemple), mais quelques actions ciblées peuvent vous donner de bons résultats assez rapidement avec un vrai retour sur investissement.

Méthode de netlinking ciblé par fiche produit e commerce :

1. Cibler un produit rentable : la page doit être au top ; c’est à dire, un bon contenu (non dupliqué), une ergonomie choisie et travaillée, pas d’erreurs de chargement ni de lenteurs…Si c’est le cas, vous pouvez continuer.

2. Comparer les meilleurs résultats de recherches : Si les gros sites d’autorité de votre secteur auront clairement un avantage sur vous (car il bénéficie de plus d’autorité au global) ce n’est pas une raison pour vous décourager. Il faudra prendre le temps d’analyser la faisabilité de l’action.

3. Si la page produit de vos concurrents vous offre un angle de tir (ex les fiches produit en top 3 de Google, n’ont pas de liens entrants ou peu de contenu textuel et visuel), alors tentez une petite opération de netlinking (achat de liens, création de commentaires, liens affiliation, jeux concours etc.) pour booster l’autorité de votre page. C’est simple et cela pour vous aider à remonter rapidement sur la requête travaillée.

Si votre structure de site est bonne et que vos catégories sont bien homogènes dans des silos fermés alors, les liens acquis profiteront aux pages annexes de votre site (ex catégories)

Dans de nombreux cas, vous n’avez besoin que de 2 ou 3 bons liens pour obtenir une forte hausse de la visibilité.

Conclusion

La poursuite des gains « marginaux » via la longue traîne est une des clés de la réussite dans une stratégie de ecommerce durable. N’oubliez pas que, derrière les grandes optimisations (structure, paramétrage du site, ergonomie), ce sont souvent les détails qui feront la différence. Gardez en tête que la fiche produit e commerce est le coeur de votre métier de revendeur et c’est aussi la page la plus proche de votre tunnel de conversion. C’est un processus qui mérite que l’on s’y attarde, car il s’agit d’un pôle de rentabilité de votre business en ligne.