10 étapes clés pour un réussir un audit de référencement

10 étapes clés pour un réussir un audit de référencement

Selon une étude FEVAD réalisée en 2015, plus de 70% des sites ne sont pas optimisés pour le référencement naturel. En effet, c’est souvent plusieurs mois après la mise en ligne que certains webmasters se réveillent et se rendent compte qu’il serait bon d’optimiser leur plate forme pour faire connaitre leur entreprise grâce à Google en gagnant des positions sur les moteurs. C’est à ce moment précis qu’intervient l’audit de référencement.

A quoi ça sert un audit de référencement ?

Un audit de référencement intervient toujours en début de prestation SEO. Cette étape  analyse, mesure et résume l’ensemble des facteurs qui influencent les résultats de recherches et le comportement des moteurs. L’étude se focalisera sur les priorités et les classera par ordre d’importance puis fournira des explications et des solutions pour chaque problème. On appelle cela le planning des actions à prévoir.

étude fevad
étude fevad e commerce 2015

La méthodologie de l’audit de référencement naturel

Analyse des balises metas title : Les titres sont un facteur très important pour être bien référencé; Le  titre doit être soigné et unique sur chaque page et ne doit pas faire plus de 55 caractères.  Vous pouvez exporter tous les titres de vos pages dans un tableau excel et de vérifier s’ils contiennent les mots clés en fonction de la page. Pour cela il y a screaming frog qui est un outil excellent, un des meilleurs crawlers du marché

Analyse des métas descriptions : Une méta description doit être unique et défine pour chaque page du site. Il est fréquent de constater que beaucoup de webmaster prennent ce conseil à la légère. Mauvaise idée car si la méta description n’influence que peu les résultats de recherche, elle va servir “mini encart promotionnel” pour donner envie au lecteur de cliquer sur votre site plutôt qe celui du voisin. Afin que votre métas soit bien optimisé, elle ne doit pas dépasser plus de 160 caractères. Au delà elle sera tronquée.

[yks-mailchimp-list id=”02ac0ea051″ submit_text=”Abonnez-vous à la newsletter”]

Les redirections 301 et les url canoniques : Est ce que la version “www” de votre site redirige vers la version sans les “www” (ou vice versa) ? Si ce n’est pas le cas, alors vous avez du contenu dupliqué sur votre site.
La duplication de contenu est pénalisé par Google.





Mon conseil : Utiliser un redirection 301 pour définir une page principale et faciliter l’indexation par Google. Paramétrer celle-ci directement via le serveur pour obtenir de meilleurs résultats. Dans le même ordre d’idée, il faut aussi vous assurer que chaque page de votre site contient bien une url canonique à définir par article.

Vérifier la structure des URL : Moins fréquent qu’il y a quelques années, les url doivent être propres et structurées, éviter les underscores et les symboles. Choisissez des mots clés et des url courtes.

Ne perdez pas de temps avec la balise keyword : La balise keyword ne sert plus à rien. C’est une balise ancienne qui n’est plus prise en compte par le moteur. Il est préférable de ne pas la remplir.

La balise authorship : La balise autorship est assez récente et surtout mise en avant depuis quelques mois (dixit 2014). Elle intervient pour tenter d’instaurer une structure pour les auteurs récurent qui bloguent sur plusieurs support en même temps. Ainsi un auteur qui bénéficie d’une bonne autorité aux yeux de Google se positionnera plus facilement. Pour paramétrer cette url il faut relier votre article avec le compte Google + relatif de l’auteur.

MAJ 25/02 : Google qui change souvent d’avis en général abandonnera le projet en 2014..





Déclarer un sitemap : Un sitemap indiquera à Google les url qui composent votre site. Ce fichier aidera le moteur de recherche dans l’indexation de votre site. Je recommande de mettre à jour votre sitemap chaque semaine cela pour aider à faire connaitre vos articles les plus récents. Le sitemap se déclare via webmaster tools.

Pour en savoir plus sur comment ajouter un sitemap à son site internet consulter mon article sur le sujet.





Restez vigilant les redirections 302 : Un site bien construit ne doit pas avoir de redirections 302. En effet, il s’agit de redirections temporaires. Dans la mesure du possible, remplacez vos 302 par des 301 (permanentes)

Attention à  la balise no index : Comme son nom l’indique, la balise no index va indiquer à Google de ne pas indexer la page. Elle peut être utile si vous souhaitez “citer” un article déjà publier sur un autre site. Sinon, il ne faut pas l’appeler car vous ne serez pas mieux positionné (au contraire).

Optimiser ses pages 404  : Optimiser ses pages 404 est un bon moyen de ne pas perdre du trafic. En effet, dans la vie d’un site, il est fréquent d’avoir des liens cassés ce qui renvoie malheureusement vers une page 404. En paramétrant cette page, vous avez une chance de conserver le visiteur et de lui proposer de découvrir une autre partie de votre site. Une bonne pratique réside dans la mise en place d’un plan de site sur la page 404 afin d’aider le visiteur perdu à retrouver son chemin.

audit-de référencement

BREF…

Laudit de référencement reste un must à toute stratégie de référencement naturel. Cette étape très importante vous permettra surtout d’évaluer le temps que prendra une campagne de référencement pour obtenir des résultats. Vous l’aurez compris, il est difficile d’aller plus loin sans passer par cet examen de passage.

L’audit SEO a un coût qui rebute plus d’un entrepreneurs (je pense ici aux petites entreprises..). Cet article vous permettra d’en faire un “light”. N’hésitez pas à me contacter pour plus de détails ou à me laisser un commentaire si vous avez des questions.

Laisser un commentaire