Optimisation SEO : guide pour booster votre page
Optimisation d'une page SEO

Optimisation SEO : guide pour booster votre page

Les bonnes pratiques et conseils d’optimisation SEO à prévoir pour un site sont si nombreux qu’ils peuvent donner même le vertige aux débutants. En effet, il peut être difficile de garder la tête froide quand on démarre la création de ses pages et que l’on cherche à obtenir un référencement optimisé.  Ce guide vous aidera dans l’optimisation SEO d’une page en vous livrant les principaux éléments techniques à vérifier. Suivez tous ces éléments à la lettre et vous serez meilleur que les 80% des sites mal optimisés que je vois passer trop souvent ;-)

Optimisation des url seo : une étape qui en dit long…

Proposer des URL propres et cohérentes fait partie des facteurs positionnement qui plaisent aux moteurs de recherche (et aux humains). Optimiser une url seo n’est peut-être pas le facteur le plus « indispensable » de votre campagne, mais cela en dit souvent très long sur la qualité du site. Je vous conseille donc de vous y attarder un minimum. D’autre part, l’optimisation SEO des url vous force à prendre un peu de hauteur, car l’optimisation du référencement oscille toujours entre l’aspect sémantique et les contraintes techniques. On est donc entre des contraintes à la fois techniques, mais en restant « user centric ». Voici quelques bons trucs à savoir

  • Faut-il ajouter des mots-clés dans son URL  ? : Il existe plusieurs débats (dans la sphère SEO) sur l’importance d’ajouter des mots-clés dans les URL. Vrai ou pas, vous ne perdez rien à en ajouter quelques-uns. Cependant, n’oubliez pas de focaliser l’optimisation de vos URL autour des besoins de l’utilisateur. D’autre part, les URL font aussi partie de votre extrait sur les résultats de recherches. L’affichage d’un mot-clé sur celui-ci rendra votre site plus pertinents aux yeux des internautes.

Une URL riche en mots clés peut améliorer votre taux de clics dans les résultats de recherche, une URL trop longue et mal pensée risque de faire fuir les visiteurs. Il s’agit de trouver un juste milieu.

extrait URL SEO optimisation
Extrait URL SEO optimisation sur « Andy Warhol »
  • Pas de symboles spéciaux : %, {, /, %  : Il est loin le temps ou les référenceurs devaient prendre en charge la réécriture des URL. Les symboles spéciaux comme l’arobase(@) ou le pourcentage (%) ou autres ne sont pas interdits, mais ils rendent vos URL plus difficiles à lire. Gardez à l’esprit que vous ne pouvez pas utiliser d’espaces, car ils seront convertis en « %20 », ce qui n’est vraiment pas terrible pour vos utilisateurs et pour la lisibilité des URL.

N’ajoutez que des mots-clés sans accents et des tirets bas sur vos URL

  • Prévoir les mises à jour de contenus :  Il arrive qu’un article évolue au fil du temps. Il n’est pas rare qu’un contenu pertinent en 2020 ne le soit plus l’année suivante. Exemple : supposons que vous publiez un article intitulé « Les 10 outils du référencement en 2020″ et que votre URL se termine par /10-outils-SEO-2020.

Un an passe, l’article se classe très bien, et vous voulez le mettre à jour pour le Les 12 meilleurs outils SEO en 2021. Mais vous ne pouvez pas le faire, car votre URL vous trahira à jamais.

  • Soyez cohérent : les bienfaits du formatage  : prévoir des règles de formatage d’une url permet d’améliorer l’optimisation pour les moteurs de recherche. Vous éviterez ainsi de créer des pages en double et de salir la structure de votre site web. Parmi les règles de formatage des URL les plus répandues, citons le respect des minuscules ou l’utilisation de tirets pour séparer les mots.
  • Longueur et profondeur  : il est bon d’avoir des URL courtes, mais il n’est pas nécessaire de pousser les choses jusqu’à l’extrême. Retenez simplement que la taille symbolique d’une URL sera au dessous de 60 caractères.

Si vous avez des URL de plus de 100 caractères, il y a probablement une possibilité de réécrire votre URL et de la rendre plus optimisée.

  • Mots-vides : n’hésitez pas à vous débarrasser des mots vides pour l’optimisation de vos URL. Essayez aussi de mettre trop de sous dossiers dans vos sites. Cela joue aussi dans la lisibilité de l’URL et dans le classement de la page.

Optimisation SEO du titre de la page

La balise de titre est le facteurs de référencement le plus important d’une page. Elle indique aux moteurs de recherche quel est le sujet principal de votre page.

La formule pour un titre optimisé SEO

  • Des mots clés dès le début du titre : votre mot-clé doit apparaître en premier dans la balise title. Essayez de toujours commencer votre titre par vos mots-clés pour souligner leur importance afin d’appuyer la démarche d’optimisation.
  • Moins de 60 caractères : les titres de plus de 50-60 caractères seront tronqués dans le SERP. Ce n’est pas grave – vous verrez souvent des titres tronqués dans le classement de la première page des résultats de recherche.
    Dans le meilleur des cas, cela créer un effet de « suspens » et encourager les utilisateurs à cliquer.
  • Les mots clés avant le point de coupure : il est essentiel  d’ajouter tous les mots importants avant le point de coupure. Si vous avez besoin de plus de texte dans le titre, vous pouvez parfaitement ignorer la grammaire et utiliser des tirets haut, des esperluettes au lieu de « et »ou même laisser certains mots sous-entendus.
  • Soyez vendeur :  le titre de la page peut-être perçu comme une phrase d’accroche pour attirer les clics. Lorsque vous rédigez un titre, veillez à inclure votre principal argument de vente, c’est à dire votre avantage concurrentiel.
La potion SEO pour une page bien optimisée
Optimiser son SEO méta titre  : la potion SEO pour une page bien optimisée

L’optimisation de la méta description

Une méta description est un court paragraphe de texte qui apparaît dans votre extrait de recherche. L’approche pour créer une méta description parfaitement optimisée n’est pas très différente de celle pour créer un bon titre. Il faut se rappeler que cette description est conçue pour attirer les clics. Il fat donc penser la rédaction comme une publicité destinée à vendre votre page et son contenu. La méta description d’un page optimisée doit inclure quelques variations de mots-clés et doit respecter la limite de 150-160 caractères.

Les méta descriptions n’ont plus d’importance car Google les ignore. Cependant, elles influencent énormément le taux de clic…

optimisation SEO-meta desc
Optimisation SEO-meta description

Schéma.org : l’optimisation seo apporte du « potentiel visuel »

La mise en place des données structurées peut faire des miracles pour votre référencement. Ces micro-données donnes des « capacités spéciales » à vos pages . Elles vont vous permettre

  • d’améliorer la mise en avant de vos pages sur les résultats de recherche.
  • Accélérer vos classements dans la recherche locale

L’optimisation SEO des données structurée est souvent considérées comme avancée. Elle ne sera pas systématiquement nécessaire sur toutes les requêtes. Leurs utilisation va donc fortement dépendre de la concurrence et du contexte de chaque niche. 

Comment mettre en place les données structurées pour l’optimisation d’une page SEO ?

Attention, car la mise en place de ces optimisations SEO demandent des compétences techniques souvent avancées.

  • Si vous utilisez WordPress, sachez qu’il existe des plugins pour vous aider dans l’optimisation de vos pages pour le faire plus facilement.
  • Google propose aussi des outils d’aides au balisage comme le « Rich Result Test ».
  • Si vous souhaitez mettre les mains dans camboui, allez jeter un œil sur l’Outil d’Aide au Balisage

Optimiser ses sous-titres (H1-H6)

Les balises d’en-tête HTML (H1-H6) sont utilisées pour structurer votre contenu en le divisant en sections distinctes. Les balises d’en-tête (<H></H>) sont considérées un signal de pertinence important pour les moteurs de recherche, il est donc nécessaire d’inclure vos mots clés dans certaines d’entre elles.

  • Titre H1 : la balise H1 est très importante pour l’optimisation SEO d’une page. Contrairement à la balise « title », la balise H1 n’a pas de restrictions de caractères. Cela signifie que vous pouvez la transformer et l’optimiser à votre guise pour y insérer plus de variantes de mots-clés.
  • Titres H2 : les balises H2 divisent votre page en segments de haut niveau. Elles aident les utilisateurs à naviguer sur votre page, mais aussi les moteurs de recherche à comprendre le sujet de la page. Considérez-les comme des mini-titres dans votre contenu – rendez-les informatifs pour les utilisateurs, mais n’oubliez pas d’inclure des mots-clés secondaires.
  • Titres H3-H6 : ils sont utilisés pour marquer d’autres sous-sections dans le contenu. Il est peu probable que vous puissiez mesurer l’impact de l’utilisation de mots-clés dans ces balises, il n’est donc pas nécessaire de forcer la main. Faites ce qui vous semble le plus naturel.

Bien qu’elles existent, il est très rare d’utiliser des balises au delà du H2 (H4 et H5 etc…); Si vous en avez dans vos pages, vous avez probablement manqué une occasion d’optimiser votre structure de contenu (sauf peut-être si vous faites un exposé de 12000 mots sur de la paléontologie ;-))

Contenu VS mots-clés

Google manie assez bien le traitement du langage naturel, il est donc plus nécessaire de bourrer votre contenu de mots-clés pour le convaincre. Et pourtant, l’optimisation SEO des mots-clés n’a pas complètement disparu des SERP, elle a simplement évolué.

  • Utilisez des mots-clés au début du texte : évitez de commencer votre page avec une longue introduction. Utilisez les mots-clés choisis dès les 100 premiers caractères. Cela aide Google à comprendre le contenu de votre page et vous évitera de tourner autour du pot.
  • Les variantes de mots-clés : la mise à jour Colibri a changé la façon dont les moteurs de recherche optimisent les pages et aura affiné les résultats de recherches. Plus question de n’utiliser qu’une seule occurrence de recherche pour se positionner. Il faut utiliser les variantes de mots-clés pour rendre l’optimisation SEO d’une page plus naturelle.

Ainsi, l’ajout de toutes sortes de mots-clés apparentés vous aidera à améliorer le classement de vos pages et à éviter les problèmes de bourrage de mots-clés.

Quelle est la longueur idéale d’une page pour un référencement optimisé ?

On lit souvent que la longueur idéale du contenu est de tel ou tel nombre de mots. Le nombre exact change constamment et il se situe actuellement à environ 1 000 mots par page. En réalité, il n’existe pas de longueur idéale de contenu – ce qui importe davantage, c’est que votre page couvre le sujet dans son intégralité. Pensez aussi à enrichir ce contenu avec des données, des images, des vidéos afin de vous démarquer de la concurrence. Enfin, ne publier 1000 mots juste parce que vous l’avez lu ici ou ailleurs. Donner du sens à vos publications !

Optimisation des images et du contenu riche

Ajouter des images et des vidéos est une très bonne optimisation à prévoir pour améliorer votre référencement. Les éléments visuels permettent de maintenir l’intérêt des utilisateurs, d’indiquer à Google que vous avez un contenu de meilleure qualité, de vous rendre éligible pour la recherche d’images et même d’inciter à la création de backlinks vers votre site web.

  • Remplissez vos balises Alt : les balises Alt sont des morceaux de code HTML qui décrivent votre image. Elles ne sont pas visibles sur la page, mais les moteurs de recherche peuvent y accéder pour mieux comprendre le contenu de l’image.

La meilleure pratique consiste à limiter vos balises Alt à quelques phrases, décrivant l’image aussi littéralement que possible.

  • Compressez vos fichiers :  utilisez des formats d’image standard et compressez vos images avant de les télécharger. Cela aura un effet positif sur la vitesse des pages et sur l’expérience générale des utilisateurs.

Si vous n’avez pas d’expérience dans le traitement des images, utilisez un compresseur en ligne ou un plugin CMS comme imagify : la plupart d’entre eux fonctionnent parfaitement.

  • Utilisez des noms de fichiers descriptifs :  Celui-ci n’est guère un signal de classement, mais cela pourrait le devenir… Google suggère d’utiliser des noms descriptifs pour vos fichiers d’images. Il devrait probablement s’agir d’une version courte de votre balise alt. Pas de quoi s’inquiéter pour l’instant, mais autant faire les choses proprement n’est-ce pas ?

Optimiser à fond jusqu’à la ligne de flottaison

La ligne de flottaison fait référence à la partie supérieure de la page visible lorsqu’elle vient d’être chargée. C’est ce qui fait la première impression de vos visiteurs et Google accorde une attention particulière à cette partie de votre page. Il faut tout donner dans cet espace.

  • Supprimer les distractions inutiles : Google ne cautionne pas les fenêtres contextuelles excessives, les annonces distrayantes et les autres obstacles qui gênent l’affichage du contenu des pages. Aussi, lorsque vous concevez vos pages, veillez à limiter les distractions au minimum. Soyez doublement vigilant sur les mobiles, car les écrans sont plus petits et les distractions plus importantes.
  • Optimiser votre page pour les « principaux éléments du Web » (Core Web Vitals) : Google a récemment introduit le concept de « Core Web Vitals » dans la Search Console. Cette initiative a pour objectif de  prendre le pouls de votre site dans les première secondes de chargement. Mesurer l’expérience utilisateur dès le chargement est une obsession chez Google. Plus précisément, la vitesse de chargement, la stabilité du contenu pendant le chargement et la rapidité avec laquelle il devient interactif. Il existe aussi d’autres alternatives pour la vitesse comme le très célèbre Page Speed Insight déja mis en place pour accélerer un site web

Site Web Responsive : le respect des standards du mobile

Une grande partie des recherches effectuées par Google provenant d’appareils mobiles, Google se concentre de plus en plus sur l’amélioration des résultats des recherches mobiles. Le respect de l’ergonomie de votre page sur mobile est donc logiquement devenue obligatoire.

Si votre page n’est pas optimisée pour les appareils mobiles, elle risque d’être complètement écartée des résultats de recherche mobile.

optimisation SEO pour mobile
Optimisation SEO pour mobile

Comment faire techniquement ?

  • Si vous utilisez WordPress (ou un autre CMS), il vous suffit de choisir un modèle de site adapté à vos besoins.
  • Si votre site est codé au format HTML et qu’aucun CMS n’est en place. Vous trouverez de la documentation sur l’adaptation du « design mobile friendly » pour les développeurs web un peu partout sur le web.Cela peut demander un peu de travail pour que chaque aspect soit correct, mais c’est un investissement qui continuera certainement à porter ses fruits dans es prochaines années.

Si vous n’êtes pas encore sur la Console de recherche Google, vous pouvez utiliser le test Google Mobile-Friendly.

Liens internes

Un site web correctement structuré doit avoir un flux d’informations bien organisé d’une page à l’autre. Cela a pour objectif de faire passer l’autorité des pages populaires aux pages moins populaires.

Lorsque vous créez une nouvelle page, il est important de comprendre son utilité. Est-ce une destination finale pour l’utilisateur ou a t’elle vocation à envoyer l’utilisateur ailleurs ?

Idéalement, chacune de vos pages devrait comporter un lien vers d’autres pages pertinentes et, éventuellement, vers des produits ou d’autres points de conversion. Il existe quelques astuces pour optimiser ce point.

  • Ajouter un système de recommandation qui suggère automatiquement les pages liées à celle qui est actuellement consultée.
  • Placer des liens internes dans votre contenu principal grâce à diverses suggestions « en savoir plus ».

L’essentiel étant d’apporter de la valeur ajoutée à votre contenu en faisant référence à d’autres publications existantes.

Liens sortants

Les liens entrants ou « backlinks » sont souvent évoqués comme étant la principale source d’un référencement optimisé. C’est vrai qu’ils aident beaucoup dans une stratégie de SEO. Saviez que les liens sortants peuvent également être utiles à votre SEO ?

Lier votre contenu à des sites web de haute qualité (de préférence ceux qui opèrent dans votre niche), vous aidera à gagner de la crédibilité auprès moteur de recherche.

Ainsi, chaque fois que vous créez un contenu, voyez si vous pouvez placer quelques liens vers d’autres sites web pertinents.

Les commentaires

Si vous autorisez les commentaires sur votre site web, vous devez alors vous assurer que tous les liens affichés dans la section des commentaires sont automatiquement mis sur nofollow. La balise nofollow empêche les liens de transmettre tout jus de lien à leur destination, ce qui rend ce type de liens inutiles pour la construction de liens.

Cela décourage les autres référenceurs de spammer votre section de commentaires avec leurs liens, ce qui pourrait vous valoir une pénalité de la part de Google. Il est à noter que la plupart des intégrations de commentaires (WordPress, Disqus, Facebook) ajoutent automatiquement la balise nofollow à tous les liens. Ce n’est donc un problème que si vous construisez une solution personnalisée ou utilisez un plugin hors marque.

Conclusion

Tout compte fait, ce sont les éléments les plus importants à prendre en compte pour le référencement de votre site web. Si vous tenez compte de la plupart des facteurs énumérés ci-dessus, vous serez en mesure de construire une base solide pour vos futurs efforts de référencement hors page.

 

Xavier

Consultant SEO depuis 2006, j'accompagne les entrepreneurs dans leur stratégie digitale SEO. J'édite ce blog pour vous aider à faire connaitre votre activité sur le net. N'hésitez pas à me contacter

Laisser un commentaire