Scraper Google pour accélérer sa productivité SEO.

Scraper Google pour accélérer sa productivité SEO.

Le growth-hacking est l’ensemble des techniques qui permettent d’améliorer votre productivité avec de l’automatisation de routines de travail. C’est un socle de conaissances très utiles pour le SEO qui vous aidera à gagner du temps pour aller à l’essentiel. Aujourd’hui, nous allons regarder le scraping de Google. Scraper un moteur de recherche ou une page web permet d’en extraire des données. Vous le verrez, les possibilités sont assez séduisantes.

Le scrap, c’est quoi ?

L’action de scraper un moteur de recherche vous permet de récolter des données très utiles pour élaborer une stratégie SEO digne de ce nom. On y trouvera par exemple à des noms de domaines ou des contacts mails. Les développeurs utilisent souvent cette technique d’extraction pour obtenir des listes de prix ou même (et ça s’est vu) pour voler des données et les injecter sur leurs propres base de données.

Le cas le plus flagrant était un site web qui avait scrapé les données de profils Facebook pour les injecter ensuite dans leurs bases de données, afin de créer de fausses fiches de profils pour un site de rencontre. Bref, retenons la chose suivante : Scraper Google, c’est ratisser une page pour en extraire un type de données.

Pourquoi scraper Google ?

Nous avons déjà un élément de réponse dans le paragraphe précédent. Scraper Google va nous permettre de récolter des données pour les utiliser et les lister ensuite.

Voici quelques exemples d’utilisation de scraping

  • Récolter une liste de partenaires pour mettre en place une campagne de backlinks
  • Récolter une liste de contacts mails sur une page ciblée (ex liste annuaire, ou liste commentaire blog)
  • Scraper Google Maps pour obtenir des contacts clients dans une zone de chalandise
  • Extraire une liste de blogs à commenter qui autorise le dofollow (pratique pour spammer)
  • Récolter les métas description d’une liste de concurrents
  • Extraire une liste de followers depuis un réseau social pour les inviter à liker votre page

En fait, cela va vraiment dépendre de votre problématique, mais je vous garantis qu’apprendre à scraper peut vous aider à ratisser plus large;)

Comment scraper Google ?

Cela va encore une fois dépendre de vos besoins. Si votre projet de scraping de Google est épisodique, vous pouvez scraper manuellement. Il existe des extensions Chrome ou Firefox qui vont ça très bien et qui conviendront probablement à vos besoins du moment. Sinon, il faudra développer votre propre outil ou utiliser des outils plus complets disponibles en ligne. (scrapebox, rddz).

Scrapebox est une suite logiciel utilisable sous Windows et Mac qui permets de scraper les résultats de recherches de Google et de les lister. Souvent connu comme le couteau suisse du SEO, cet outil a fait ses preuves et son prix est dérisoire (moins de 100€ sans les proxys). Cependant, Scrapebox s’adresse à un public un peu Black Hat et va vous demander de longues heures de formations avant de le maîtriser..

Quelques utilisations ingénieuses pour un scrap réussi

Voici quelques exemples de scraping. j’espère que cela vous donnera quelques idées pour guider vos campagnes de référencement.

  • Scraper un annuaire professionnel (ou une base de données) pour créer un fichier client : en France, nous avons la base de données SIRENE qui liste un grand nombre d’entreprises publiques et qui est accessible gratuitement via leur API. Cette API peut vous aider à vous constituer une base de données client très qualitative et à moindre frais. Il faudra probablement l’aide d’un développeur pour récolter ces données, mais sachez que c’est tout à fait faisable (et légal jusqu’à preuve du contraire…) source : http://sirene.fr/sirene/public/accueil
  • Évaluer la réputation d’une marque en scrapant le web : vous pouvez scraper un site e-commerce pour avoir une liste de prix et démarrer votre étude de marché. Facile, simple basique comme dirait l’autre…
  • Scraper des pages web pour trouver des partenaires pour du netlinking : les seo scrapent tous Google pour trouver des partenaires de liens. Une fois la liste obtenue, vous pouvez les contacter directement et leur proposer un échange de qualité
  • Scraper un annuaire : scraper un annuaire de type les pages jaunes peut vous aider à trouver liste de sites thématisés rapidement. Qu’ils soient client ou partenaires, cela vous donne une bonne base pour un mailing (attention quand même au RGPD)

Et vous ? Avez vous d’autres idées pour scraper Google ?

 

Laisser un commentaire